Finalement, le demi marathon de cet été a été bouclé en 1h19. Une tentative de 1h15 a été faite mais l'entrainement était trop léger pour tenir le rythme sur les 21km.

Après le 70.3 de Mont-Tremblant, mon 2ème objectif de l'année était le marathon de New York.

Objectif de 2012: 2h45 (Finalement course annulée) Objectif de 2015: Entre 2h40 et 2h45 (avec dans un coin de la tête sous les 2h40)

Il était décidé avec Ben de commencer l'entraînement début septembre avec 4 séances par semaine sur 8 semaines.

La reprise a été faite en douceur, il m'a fallu environ 2 semaines pour me sentir bien et commencé à croire que je pourrais peut être tenir le 2h45 mais sous les 40 était inenvisageable. La préparation s'est donc bien passée, vélo matin et soir pour aller au boulot et 2 séances de cap la semaine puis 2 autres le weekend.

Donc en chiffre, j'ai réalisé 492 km de cap en 32 sorties pour 36h30 d'entrainement et 1 000km de vélo en 68 sortie et 36h sur la selle. 2 courses sont venues aider à garder la motiv tout d'abord un semi en mode entraînement (1h24) et un 16km trail (1h06).

Etant mon premier vrai marathon, j'arrivais sur la course avec quelques doutes sur ma capacité à tenir le rythme sur 42,196km ainsi que sur la partie nutrition. Sur cette dernière, j'ai fait comme sur la partie cap des 70.3 un gel toutes les 40/45min.

Planning rapide d'avant course:

  • Levé 5h
  • Départ de l'appart 5h40
  • Ferry à 6h45
  • Bus à 7h20
  • Arrivée dans le sas de départ à 7h50
  • Départ à 9h50

Le gros problèmes de ce marathon est la longue attente, il n'est pas possible d'arriver moins tôt sur place à moins de loger directement sur le site de départ et souffrir pour le retour après la course.

L'avant course, c'est bien passé sauf qu'à la dernière minute quand j'ai voulu aller aux toilettes, le sas de mon départ ferma les portes. Je me retrouvais donc dans le sas 2 avec les 3h et +. Nous étions nombreux dans ce cas, et la pression est un peu mont mais finalement, ils nous ont laissé passer sauf que moi, j'avais pas fait pipi et sur le pont pas de toilettes...J'ai fait le marathon avec une envie de faire pipi incroyable!!! Pourquoi ne pas m'arrêter? La peur de perdre trop de temps...

Donc une fois retrouvé le bon groupe, je me faufile vers le devant de la scène, je me mets en 5/6ème rangées et je retrouve 3 français, il y en un peu plus de 2200 au départ. Voulant suivre un groupe, je leur demande leur objectif qui s'avérait être aux alentours du mien.

Après l'hymne national, le départ est lancé. Ca part relativement tranquillement puisque nous partons du pied du pont de Staten Island que nous devons traverser puis la descente lance réèllement le débat. Nous avons les pros qui passent tranquillement sur notre droite puis le regroupement est fait aux alentours du 8 ème km je crois.  

Les 20/25 premiers kilo se passent parfaitement bien, je croise Anne et notre petit boubou au 12ème miles, je commence à penser que les 2h38 sont envisageable. Puis arrive, le pont de Queensborough à double étage où un petit vent s'engouffre tranquillement. J'ai la chance d'avoir 2 nouveaux français qu m'ouvrent la route et qui donne le rythme, puis vient la 1ere Avenue longue, longue très longue. Je dois faire des efforts pour garder le rythme mais les 2h38 sont toujours envisageable. L'heure de vérité approche le 35ème kilomètre, là, l'histoire n'est plus rose, je commence à souffrir surtout du quadri gauche et de l'ischio, ma foulée n'est plus aussi efficace, vent et faux plat montant commencent à m'user. Je serre les dents comme je peux et je m'accroche à toutes les baskets que je croise certaines s'arrêtent net d'autres s'éloignent tranquillement pas vite. La 5ème avenue est vraiment longue, on a l'impression qu'elle ne va jamais s'arrêter. Les 2h38 sont loin maintenant le but est d'en finir le plus vite possible. La 59th fait mal, Anne, Boubou et les copains sont au bout, il ne faut pas lâcher. Puis dernier virage, l'impression d'en finir mais non, encore un bon 500m à réaliser toujours en côte. La ligne est là, arrêt du chrono à 2h42'11'' satisfait mais déçu à la fois de n'être pas passer sous les 2h40 alors que j'avais l'impression de l'avoir dans les jambes.

Au final une 128ème place au scratch, 37ème de ma caté et 6 ème Français.

Mon résultat

Ma course

 Je remercie Ben de m'avoir aidé et fait une prépa comme je les aime courte mais intense. Et bien entendu à ma petite famille qui est toujours derrière moi.

En tout cas très beau marathon avec une super ambiance et un super paysage, mais je le déconseille pour faire un record perso car attente trop longue avant le départ, trop de chose à visiter la veille et surtout parcours un valloné avec du vent qui peut rendre la chose assez compliqué.

Maintenant un peu de repos et réflexion pour la saison 2016 avec sans doute une grosse course.