L’histoire du 11 Septembre 2011

Tout a commencé le 19 Juillet 2010. Après une journée euphorique à Roth, il est question de remettre le couvert avec comme objectif la qualification. Après plusieurs recherches et discutions, l’IM du Wisconsin est l’heureux élu. Nous sommes 2 à être motivés plus un qui  fait des feintes ;)  La première difficulté de cette course est l’inscription. Effectivement, il est possible de s’inscrire sur place ou tout de suite après la précédente épreuve, ce qui laisse peu de place pour l’inscription sur internet. Après une première tentative d’inscription très stressante le 13 septembre mais impossible car le site est submergé par les demandes, je vous dis pas le stress. La date est reportée au 15, de nouveau le gros stress, j’ai pris 2 ordinateurs pour avoir 2 ip différentes. Enfin, nous accédons Nico et moi à la page de paiement. Je l’ai, tu l’as ??? ouhouhouh Nous voilà inscrits pour l’IM du Wisconsin 2011. L’IM se sera rempli en 15 min chrono.

La saison 2011 aura pour objectif numéro 1, l’IM du WiWi et la qualification.

Pourquoi le WiWi ? Tout d’abord à cette époque, j’étais déjà dans l’optique de partir travailler au Canada et Nico travaillant aux US, c’était plus facile de faire un IM dans le quartier. Le choix a aussi été fait en fonction du niveau moyen des concurrents observés ces dernières années et le nombre de slots pour Kona. Et enfin la date début Septembre était parfaite pour une préparation sérieuse pendant l’été canadien. Toutes les conditions étaient réunies pour que ça soit celui-là.

Passons maintenant à la préparation. Comment atteindre cet objectif ?

Tout d’abord améliorer les points « facilement » améliorables, la natation !! Bénéficiant d’un congé exceptionnel de 6 mois ;) et l’accueil chaleureux de La Rochelle Tri que je ne remercierais jamais assez ainsi qu’Olivier, Thibault, Philippe et Luc, j’ai bouffé de l’eau chlorée à raison de 4h par semaine avec les filles et Fred qui m’ont mis au supplice avec ces saloperies de plaquettes, pour certains c’est rien mais pour moi, c’est énorme !!! J’ai continué sur cette lancée en Mai lorsque je suis arrivé à Montréal. Je nageais moins souvent mais toujours autant. Avec des entraînements en  rivière très très tôt le matin ! Si vous voulez des chiffres depuis le 1er Novembre au 10 Septembre soit 10 mois, j’ai parcouru 368km en 125h. Mes chronos se sont améliorés mais pas mes culbutes ;) L’Objectif que je me suis fixé, il y a maintenant 3 ans, c’est-à-dire nager en 21’ sur 1500m n’est toujours pas atteint mais je m’en rapproche petit à petit.

Pour le vélo, j’ai souvent roulé seul surtout depuis que je suis arrivé sur Montréal mais j’ai quand même partagé de très bons moments cet hiver du côté de LR en compagnie de Franck, François, Olivier, les 2 Bruno, L’indien, Trévor, Tony, Pascal,…et les Gentleman du mercredi puis sur MTL, François, Philippe, Alex et mon fidèle P2K. J’ai vraiment bouffé du macadam ou de l’asphalte comme diraient certains. J’ai donc parcouru 8963km en 320h (28km/h de moyenne)!!! Etonnement, je n’ai pas l’impression ni les sensations, d’avoir progressé mais les chronos en compétition, ou les différents tests de puissance sur le HT prouvent le contraire. Tant mieux me direz vous mais je trouve ça plus plaisant de le ressentir et d’en être convaincu.

Et enfin pour la course à pied, mon sport de prédilection, j’avais décidé de courir le moins possible en début de saison pour me concentrer plus particulièrement sur la natation et le vélo, les 2 sports où je pensais avoir le plus à gagner. Ce qui fait que j’ai fait une seule séance de piste/semaine pendant tout l’hiver et j’ai commencé à faire des footings au mois de Mai. Si les volumes précédents étaient plutôt impressionnants (pour moi) ceux-ci me paraissent plus faibles, 1265km en 105h (12km/h de moyenne). Mais étonnement, mon niveau de course à pied n’a jamais été aussi bon depuis que j’ai arrêté de m’y consacrer à 100%.

Ce qui fait une moyenne de 14h/semaine soit 3h de plus que l’année dernière sur 6 mois et mes 2 plus grosses semaines furent de 24h.

Ces 10 mois d’entraînement ont été dirigés par Ben, celui qui m’a appris, guidé, supporté, poussé, surveillé depuis 2004, qu’est ce que je serai devenu sans mon Ben ;) Il y a bien des moments où je l’ai haï ! Notamment sur un 6*15’’ à 400W suivi de 1h45 de footing, où mes jambes avaient du mal à me porter à la descente du vélo ou encore un 5h de vélo avec 4*30’ à 190W suivi de 45’ à pied sous 35°C. Mais c’est vite oublié à la vue du résultat. Donc un grand merci à lui.

Les bases sont donc là, le volume présent, le copain présent, les conditions sont idéales, il n’y a plus qu’à.

Nous y voilà, décollage pour Chicago, petit coup de stress avant le départ en ne voyant pas mon taxi arriver mais il arriva, et j’eu le temps de checker, de passer mon vélo au scanner, de retirer les cartouches CO2 et de prendre mon avion tranquillement. Arrivé à Chicago, mon autre Taxi est là, l’histoire peut commencer.